Roland Granier
Site personnel...
search_left
 
Vign_beethoven
Module destiné à des chroniques musicales brèves...



10/12/2012

Le 7 décembre 2012 les Concerts Classiques de l'Orchestre philharmonique de Marseille ont accueilli dans la belle salle du Palais du Pharo le Chef d'Orchestre Michael Schonwandt et le jeune pianiste français David Kadouch. Le premier a dirigé l'Orchestre Philharmonique phocéen avec beaucoup de maîtrise et de finesse, ouvrant la soirée avec une belle version du Songe d'une Nuit d'Eté de Mendelssohn et la terminant avec une fort remarquable interprétation de la Symphonie n° 5 ("Réformation") du même auteur. Une fois de plus l'orchestre philharmonique de Marseille nous a paru non seulement à la hauteur de sa tâche, mais aussi d'une qualité comparable à celle de la plupart des grands orchestres régionaux français. Cela étant dit autant pour désapprouver l'opinion de certains "mélomanes" marseillais aimant curieusement à le dévaloriser (probablement par pur snobisme), que pour contrer une opinion que l'on retrouve parfois, de façon apparemment gratuite, dans des revues en principe très sérieuses (Voir par exemple dans le n° 6075 - novembre 2012 - de Diapason, page 12, l'article intitulé Marseille musicale). Quant à David Kadouch il s'est avéré être un parfait "ravellien" franchissant allègrement les effarantes difficultés techniques du Concerto en sol,  oeuvre majeure du répertoire pianistique et plus largement de la musique du XX° siècle. Kaddouch dispose d'une étonnante palette sonore, d'une technique à toute épreuve et d'une souplesse de jeu peu commune. Il est encore fort jeune. Il devrait figurer sans aucun doute parmi les grands maîtres du piano français de demain.

                                                                                                                      R.G

 
Vign_beethoven001
© 2010
Créer un site avec WebSelf